ויקי שונברג

Vicky Schonberg / ויקי שונברג
סרף בצרפתית "אש"בהנחיית ויקי, בבית דניאלה בתל-אביב,
Surf en Francais "Le Feu" Modéré par Vicki chez Daniella à Tel Aviv 2.7.2019. 

Et voici le compte-rendu tant attendu du mardi 2 juillet dernier sur le theme du Feu. C’est tout feu tout flamme que Daniella, notre hôtesse pour la soirée, nous a accueillis « sur » son toit ! C’était son baptême du feu car elle participait pour la première fois à un Booksurfing.
Eva a ouvert le feu avec un texte de Philippe Delerm « Eloge du feu de cheminée ». Ce qui fut ne sera plus, le bien-être général ( l’écologie par exemple) tuera-t-il le bien-être intérieur ?
Daniella nous a lu un extrait de « Collines » de Jean Giono où l’incendie symbolise à la fois la pauvreté, la nature et l’homme qui prédomine.
Elise, un peu craintive au départ par le fait qu’elle ne soit pas d’expression francophone, s’est parfaitement défendue en lisant un poème du canadien Jean Guy Pilon « Incendies » où le protagoniste brûle sa maison , son passé, pour peut-être réussir à changer de vie!
Katia nous a lu un extrait du roman « L’amour humain » d’Andrei Makine qui raconte l’histoire d’un adolescent, à l’âme révolutionnaire qui, dans le feu de l’action, part à la recherche de son père au cœur de la révolution en Angola. Ses aventures le mèneront jusqu’en Russie, patrie d’origine de l’auteur qu’il n'a de cesse de décliner tout au long de son œuvre littéraire.
Allegra nous a fait découvrir une auteure canadienne d’origine japonnaise Aki Shimazaki par le biais d’un extrait d’un des volumes de ses micro romans « Le poids des secrets » ; l’expérience d’un enfant qui vit l’horrible expérience d’un incendie ; la légèreté de l’écriture contraste avec la cruauté de l’événement.
Ariella nous a ravis avec une poésie de Jacques Prévert « 3 allumettes » et un texte du magicien des mots, Raymond Devos , » Le visage en feu ».
Joe nous a (était-ce encore possible !) élevés de quelques niveaux encore en nous lisant en anglais (Daniel s’est chargé de la lecture en français) un poème de Robert Frost « Fire and Ice ». Il met en parallèle, dans ce texte, le désir (feu) et la haine (froid) par lesquels l’homme quoi qu’il arrive périra !
Daniel, à son tour, nous a détaillé le mythe de Prométhée selon Eschyle. Prométhée qui se révolte contre les dieux et est à l’origine du développement des Arts et de la technique chez les humains.
Vicky a terminé par la lecture d’un extrait du roman d’anticipation « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury. Le rôle des pompiers y est inversé ; ils sont chargés par le Pouvoir de mettre le feu aux livres, la subversion n’étant plus tolérée ; l’égalité et le nivellement par le bas constituent les nouvelles normes de cette société dystopique.
Nous n’avons évidemment pas failli à la tradition du buffet garni de nourritures terrestres et arrosé d’un bon vin rouge.
Merci à Danielle et à tous les participants pour leur enthousiasme et surtout pour avoir si bien illustré le thème par leurs textes !